Skip to content

Zapping YouTube 2021

Bonjour à toutes et à tous.

Cela fait un petit moment qu’il n’y a pas eu d’article sur ce blog. En fait, je m’adonne depuis plusieurs mois à d’autres domaines : le développement de jeu vidéo – avec Godot Engine – et le montage vidéo. Et pour ce dernier passe-temps, j’ai déjà bien entamé un projet assez ambitieux pour un débutant – même si c’est probablement un projet assez approprié pour un débutant car assez simple et très formateur : faire un Zapping YouTube pour l’année 2021.

Définition et historique

Alors, il est fort possible que vous sachiez ce qu’est un zapping, mais je vais quand même l’expliquer, au cas où, car il en existe de plusieurs sortes et tout le monde n’a pas la même vision de ce que c’est. Il s’agit ici de faire un zapping sur le modèle de celui de Patrick Menais, anciennement sur Canal+ et plus récemment avec VU sur France Télévisions et une chaîne YouTube dédiée. Pas mal de gens font des zappings en se contentant seulement d’accoler des temps forts de la télé ou d’internet sans suivre de logique particulière. Seulement, Patrick Menais a un style particulier, à savoir faire répondre les extraits entre eux pour que ça s’enchaîne bien. Et ainsi le monteur peut exprimer quelque chose par le biais du montage sans avoir à s’exprimer lui-même, que ce soit par un plan face caméra, une voix-off ou un texte.

Un vidéaste du nom de Misterfox, en voyant le YouTube Rewind, a pu constater que ce dernier est franchement pas terrible, en grande partie parce qu’il est beaucoup trop américanocentré – il n’est pas le seul à ne pas aimer vu que le YouTube Rewind de 2018 est une des vidéos les plus dislikées de YouTube – et Misterfox a donc eu l’idée de réaliser son propre Zapping YouTube, avec presque que des vidéos issues de ses abonnements réguliers. Très fan du travail de Patrick Menais, il s’est naturellement orienté vers le style de ce dernier. Actuellement, il a publié deux zappings : un pour 2018 (41 minutes) et un pour 2019 (1h37). Le zapping 2020 devrait sortir le 15 juin 2021 et il n’en fera pas pour 2021 car celui de 2020 était particulièrement éprouvant à faire – il n’a pu le terminer que début mai 2021.

Ce cher Misterfox a pris l’habitude de faire des lives sur Twitch pour faire le montage du zapping en public et, régulièrement, il encourage les gens à réaliser leur propre zapping – il le dit surtout quand quelqu’un conteste ses décisions. Étant actuellement sans emploi et voulant explorer d’autres horizons, en voyant aussi que Misterfox ne ferait pas de zapping pour 2021 et que personne d’autre n’en ferait, je me suis laissé tenter par l’idée. Et cela fait donc depuis janvier dernier que je réalise un Zapping YouTube pour l’année 2021.

Comment fait-on un zapping ?

Le logiciel de montage vidéo

Il en existe plusieurs, des payants comme des gratuits – pour information Misterfox utilise le logiciel Vegas. Préférant privilégier le logiciel libre, j’en ai testé trois : OpenShot, Shotcut et Kdenlive :

  • J’ai très vite écarté OpenShot car il est très mal optimisé et n’est pas du tout assez fourni en fonctionnalités.
  • Kdenlive est sûrement celui qui a le plus de fonctionnalités mais il souffre de quelques bugs et instabilités.
  • Shotcut est plus stable mais il n’est pas aussi bien fourni en fonctionnalités et aussi ergonomique que Kdenlive.

C’est donc Kdenlive que j’ai choisi – la version actuelle, 21.04, étant plutôt stable, elle suffit très bien pour l’usage que je souhaite en faire.

Sélection et récupération des vidéos

Il faut ensuite sélectionner et récupérer des vidéos YouTube. Pour les sélectionner, c’est très simple, je crée chaque mois une playlist YouTube – non répertoriée – dans laquelle je place les vidéos que je souhaite garder au fur et à mesure que je les regarde. Je les récupère ensuite avec un logiciel formidable qui s’appelle youtube-dl. C’est un outil en ligne de commande, parfait pour automatiser la récupération avec des scripts, et il est très fourni en options pour télécharger les vidéos et même des playlists, dans le format que l’on veut. Il peut également récupérer pour chaque vidéo les sous-titres et les métadonnées dans des fichiers à part.

J’ai aussi pu créer un script qui parcourt les fichiers de métadonnées pour récupérer celles qui m’intéressent et générer ainsi un tableur afin de tenir une liste des vidéos utilisées avec leur titre, la chaîne, la date de mise en ligne et le lien de la vidéo.

Le derush

Les rushs, ce sont les vidéos qui vont servir de matière première. Normalement, on désigne ainsi des images tournées avec une caméra, qui sont brutes avec plusieurs prises pour une même scène mais, dans le cas du zapping, il s’agit de vidéos déjà montées et dont on veut seulement garder des extraits. En montage vidéo, le derush consiste donc à visionner les rushs pour ne garder que ce qui nous intéresse. Pour le zapping, une règle que Misterfox s’est imposée est que les extraits ne doivent pas dépasser 30 secondes. C’est une règle que j’ai conservée, pour le meilleur ou pour le pire.

Autant le dire tout de suite, le derush n’est franchement pas la partie la plus réjouissante. D’autant que, chaque mois, je me retrouve souvent avec une centaine de vidéos à dérusher pour finalement n’en garder que la moitié. Un avantage de Vegas par rapport à ses homologues libres, est qu’il permet de visionner les vidéos en vitesse accélérée – en déformant la voix au passage mais ça reste compréhensible. Misterfox utilise cette fonctionnalité pour pouvoir dérusher plus vite – vitesse x1,33 – ce qui permet d’économiser un temps précieux. Malheureusement, Kdenlive ne permet pas de le faire. On peut accélérer le visionnage mais à une vitesse bien trop élevée – minimum x1,5 – et avec une qualité audio déplorable rendant la vidéo incompréhensible.

Cependant, je peux utiliser un lecteur vidéo qui permet de regarder une vidéo en accéléré sans altérer la compréhension de la vidéo. YouTube lui-même permet de faire ça, en vitesses x1,25, x1,5, x1,75 et x2, et le tout sans déformer la voix. Un autre lecteur permet cela : VLC. Des raccourcis claviers permettent d’accélérer ou ralentir la vidéo, par paliers de x0,10 (touches [ et ]) ou de x0,5 (touches + et -). Encore mieux que YouTube, même si l’audio hache un tout petit peu, toutefois sans que ce ne soit particulièrement gênant. Ainsi, je visionne les vidéos sur YouTube ou VLC en accéléré et, dès que je vois un passage intéressant, je l’isole avec Kdenlive.

Ce dernier a un avantage par rapport aux autres logiciels vidéo – même Vegas : lorsqu’on isole un passage d’une vidéo, Kdenlive place automatiquement cet extrait dans une liste déroulante intégrée à chaque vidéo dans le gestionnaire de projet. Concrètement, lorsque j’ai isolé au moins un extrait d’une vidéo, un petit signe ‘+’ apparaît à côté de la vidéo pour déplier une liste des extraits isolés. C’est très pratique !

Le montage

Une fois que le derush est terminé, je peux passer au montage. Une première étape consiste à organiser les différents extraits par thématique, en fonction de ce qui revient souvent dans les vidéos du mois, avec une catégorie à part pour tout ce qui est réaction (rires, visages outrés, commentaires acerbes, etc). Une fois que c’est organisé, je peux m’amuser à agencer les extraits d’une thématique pour obtenir des enchaînements cohérents. Il s’agit d’être assez inventif mais c’est très ludique. Si j’ai du mal à faire s’enchaîner des extraits, ou si je veux rajouter quelque chose une fois que tout est bien agencé, je peux utiliser des réactions pour colmater le tout, voire ajouter une touche d’humour.

Il vaut mieux faire cette étape en plusieurs fois. Généralement, il arrive que, lors du premier jet, je manque d’inspiration ou, au contraire, que je sois trop inspiré, ce qui fait qu’au bout d’un moment j’ai l’impression d’aller n’importe où et nulle part à la fois. Dans ces cas-là, mieux vaut prendre du recul et y revenir le lendemain. Ce n’est pas grand chose, mais ça peut faire toute la différence.

Une fois les extraits assemblés de manière satisfaisante, il faut placer des transitions entre les extraits. Pour cela, Misterfox et moi utilisons des glitchs issus de cette vidéo. Simple et efficace.

Il convient également de réduire la taille des vidéos, histoire de former un cadre autour de chaque vidéo pour laisser la place et la visibilité pour écrire le titre de la vidéo et son auteur. Cela peut paraître très fastidieux présenté comme ça mais il y a moyen de le faire assez simplement, surtout avec Kdenlive. Pour réduire la taille des vidéos, j’utilise un effet appelé Transform qui permet de changer les dimensions d’une ou plusieurs vidéos en une fois, et également de repositionner le tout à l’endroit voulu (personnellement, je réduis et place l’image de manière centrée vers le haut de l’écran). Pour les titres, tout bon outil de montage vidéo permet de créer des titres personnalisés. Kdenlive permet même de créer un modèle de titre réutilisable en ne changeant que le texte via un champ de texte à remplir au moment de la création du titre, ce qui facilite grandement la tâche mais qui impose tout de même de créer un titre par vidéo et de le placer à chaque endroit où la vidéo est utilisée. Enfin, pour que la vidéo ne soit pas juste entourée de noir, j’ai simplement créé une image de la taille de l’écran, remplie d’une couleur unie, avec un trou transparent pour l’emplacement de la vidéo. Cette image est ensuite placée sur une piste dédiée et étirée tout le long de la vidéo – sauf pour l’intro et le générique. Par la suite, si je veux changer l’apparence du cadre, je n’ai qu’à modifier l’image. C’est aussi simple que ça.

Les génériques

J’ai d’abord eu un peu peur de ne pas pouvoir réaliser un générique propre à placer en début et fin de zapping. Finalement, j’ai eu une idée assez simple mais efficace : une des vidéos comporte un long passage musical original. J’ai donc simplement créé un titre avec un texte blanc sur fond noir, j’ai séparé les pistes image et son de la vidéo pour réduire la partie image et placer le titre à la place, avant d’enchaîner sur la même vidéo montrant le bassiste qui joue.

Pour le texte, j’ai écrit « Zapping 2021 », avec le logo YouTube – image ET texte – entre les deux. Pour que ce soit uniforme, j’ai cherché la police d’écriture spécifique à YouTube. Je suis tombé sur plusieurs résultats mais la plus proche reste probablement la police d’écriture nommée « Alternate Gothic No.2 ».

L’audio

Il reste un dernier élément à prendre en compte : le son. Car toutes les vidéos de ne se valent pas. Certaines sont assez audibles, d’autres ont un son trop faible et d’autres saturent carrément. Pour unifier tout ça, il existe plusieurs méthodes mais la seule qui marche vraiment de manière satisfaisante avec Kdenlive c’est l’effet audio « Volume » qui permet d’ajuster le volume d’une piste audio. Concrètement, pour le zapping, je vais faire en sorte de générer au début de chaque extrait une « clé » qui va indiquer de placer le volume sonore à une certaine valeur. C’est assez fastidieux et un simple changement dans le montage implique de tout décaler. C’est pour cela que je ferai cela à la toute fin.

Une autre problématique : les passages en langue étrangère, notamment l’anglais. Parmi les vidéos YouTube utilisées, certaines sont en anglais et cela peut poser problème pour les non-anglophones. Aussi, il convient de sous-titrer les extraits concernés pour rendre la vidéo plus accessible. Misterfox a également créé une règle spécifique concernant les chansons : les sous-titres des chansons en anglais doivent rimer. Cela nécessite un travail d’adaptation pas forcément évident – m’étant déjà adonné à cet exercice, je ne peux que confirmer…

Kdenlive permet de créer des sous-titres depuis la version 21, mais il est impossible de les positionner où l’on veut, ce qui fait qu’ils se chevauchent au-dessus des titres, dans le cadre… J’ai été contraint de contourner cette limitation en utilisant un modèle de titre que j’ai créé spécifiquement pour ça. Comme pour les titres, il me suffit d’indiquer le texte à la création et c’est bon. Je peux même rajouter un bandeau transparent derrière le sous-titre pour le rendre plus lisible par rapport à la vidéo – surtout si le fond de la vidéo est de la même couleur que le texte à cet endroit-là.

Quelques règles s’imposent

Je vais énoncer ici quelques règles créées par Misterfox pour encadrer sa création du zapping. Je pense qu’il les a instaurées après le Zapping 2018, ce dernier ne respectant pas certaines règles, comme des extraits qui durent parfois plus de 30 secondes.

Ces règles, les voici : https://misterfox.fr/regles-zapping

Je les ai quasiment toutes reprises – je n’ai pas gardé celles concernant uniquement Misterfox par exemple – et j’en ai ajouté quelques unes. Par exemple :

  • Pas de rediffusions de lives Twitch – beaucoup de vidéastes font ça maintenant et c’est souvent chiant. Il y a des images issues de Twitch mais ce sont des extraits inclus dans des vidéos montées et pour parler d’événements qui s’y sont produits (de la comm’ politique) ;
  • Pas de vidéos d’annonce, de FAQ, d’interviews, de vidéos de gens qui racontent leur vie. Soit ce n’est pas intéressant, soit j’estime que c’est trop personnel ;
  • Pas d’extrait d’opération commerciale, pour ne pas faire de pub. Et ce même si la pub est inventive ou marrante ;
  • Éviter les vidéos trop longues (grand max: 1h30 environ)

Conclusion

Voilà, j’espère que ça vous aura intéressés. Pour l’instant j’ai monté les mois de janvier à avril (inclus) et je m’apprête à faire le derush pour les vidéos du mois de mai – j’attends qu’un mois soit terminé pour pouvoir télécharger toutes les vidéos d’un coup et éviter d’avoir des doublons parce que des petits malins auront changé le titre de leur vidéo entre temps…

Je vous invite à aller voir les zappings 2018 et 2019 de Misterfox pour voir ce que ça donne, ainsi que celui de 2020 quand il sortira dans deux semaines. Je vous propose également un très court extrait de mon zapping – juste l’intro et quelques premiers extraits – pour que vous ayez un aperçu de ce que ça peut donner. En espérant que ça vous plaira.

Sur ce, je vous laisse et je vous dis à bientôt.

Published inGénéral

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.